Les liaisons dangereuses, la série événement depuis le 6 novembre sur lionsgate+ via télésat !
Retour vers le blog

Les liaisons dangereuses, la série événement depuis le 6 novembre sur lionsgate+ via télésat !

15-11-22

La cynique Marquise de Merteuil n’a pas encore dit son dernier mot. Une série adaptée de l’œuvre littéraire de Choderlos de Laclos a débarqué sur Lionsgate+ le 6 novembre. On vous dit tout sur cette toute nouvelle série d’époque qui sera un événement !

"Ce n’est pas de l’amour… c’est une guerre". Prélude du roman classique de Choderlos de Laclos, la série relate la rencontre entre la marquise de Merteuil et le vicomte de Valmont, dans un Paris prérévolutionnaire. Les premières images reflètent une histoire sulfureuse centrée sur les deux amants terribles, tiraillés entre leur désir de s’aimer et celui de briller dans la haute société française.

Si Valmont, qui vient de perdre son titre, met tout en œuvre pour le récupérer, Camille, la future marquise de Merteuil, s’emploie quant à elle à "venger son sexe". Mais aussi à tracer sa route dans un milieu d’hommes. Entre séduction, manipulation et trahison, ils sont prêts à tout pour atteindre leur but. Tour à tour complices, ennemis puis marionnettes l’un de l’autre, Valmont et Merteuil version 2022 esquissent leur personnalité future. Une personnalité, dont les origines permettent de porter un regard nouveau sur l’œuvre intemporelle de Laclos.

Pour incarner ces deux personnages phares dans leurs jeunes années, c’est Alice Englert (The Power of dog de Jane Campion) et Nicholas Denton qui ont été choisis, tous deux inconnus du grand public. Un choix audacieux, quand on se souvient de la grande lignée d’acteurs et d’actrices ayant incarné le couple à l’écran : Jeanne Moreau et Gérard Philipe en 1960, Colin Firth et Annette Bening en 1989, Catherine Deneuve et Rupert Everett dans une mini-série en 2003 et évidemment, Glenn Close et John Malkovitch, dans l’adaptation la plus connue, signée de Stephen Frears. Un film multi récompensé (3 Oscars et le César du Meilleur film étranger).

Si le livre a bénéficié de nombreuses relectures modernes, c’est la première fois qu’une série raconte les rouages de leur perversité. Luxure, passion et haine sont les ingrédients savoureux de cette nouvelle pépite. À voir dès à présent sur Lionsgate+ via TÉLÉSAT !

La fiche technique :

Titre original : Dangerous Liaisons 

Créateur : Colin Callender

Genres : Romance, drame  

Première diffusion (Belgique) : 6 novembre 2022

Pays d'origine : États-Unis 

Scénaristes : Coline Albert, James Dormer, Rita Kalnejais

Producteurs : Christopher Hampton, Colin Callender, Tony Krantz, Bethan Jones, Scott Huff.

Casting : Alice Englert (Marquise de Merteuil, Nicholas Denton (Pascal Valmont), Lesley Manville (Geneviève de Merteuil), Carice van Houten (Jacqueline de Montrachet), Michael McElhatton (Jean de Merteuil), Kosar Ali (Victoire), Nathanael Saleh (Azolan), Hakeem Kae-Kazim (Majordome).

Pour vous (re)mettre dans le bain, voici un extrait des Liaisons Dangereuses :

Lettre CLIII : le Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil.

Je réponds sur-le-champ à votre Lettre, et je tâcherai d'être clair ; ce qui n'est pas facile avec vous, quand une fois vous avez pris le parti de ne pas entendre.

De longs discours n'étaient pas nécessaires pour établir que chacun de nous ayant en main tout ce qu'il faut pour perdre l'autre, nous avons un égal intérêt à nous ménager mutuellement : aussi, ce n'est pas de cela dont il s'agit. Mais encore entre le parti violent de se perdre, et celui, sans doute meilleur, de rester unis comme nous l'avons été, de le devenir davantage encore en reprenant notre première liaison, entre ces deux partis, dis-je, il y en a mille autres à prendre. Il n'était donc pas ridicule de vous dire, et il ne l'est pas de vous répéter que, de ce jour même, je serai ou votre Amant ou votre ennemi.

Je sens à merveille que ce choix vous gêne ; qu'il vous conviendrait mieux de tergiverser ; et je n'ignore pas que vous n'avez jamais aimé à être placée ainsi entre le oui et le non : mais vous devez sentir aussi que je ne puis vous laisser sortir de ce cercle étroit sans risquer d'être joué ; et vous avez dû prévoir que je ne le souffrirais pas. C'est maintenant à vous à décider : je peux vous laisser le choix mais non pas rester dans l'incertitude.

Je vous préviens seulement que vous ne m'abuserez pas par vos raisonnements, bons ou mauvais ; que vous ne me séduirez pas davantage par quelques cajoleries dont vous chercheriez à parer vos refus, et qu'enfin, le moment de la franchise est arrivé. Je ne demande pas mieux que de vous donner l'exemple ; et je vous déclare avec plaisir que je préfère la paix et l'union : mais s'il faut rompre l'une ou l'autre, je crois en avoir le droit et les moyens.

J'ajoute donc que le moindre obstacle mis de votre part sera pris de la mienne pour une véritable déclaration de guerre : vous voyez que la réponse que je vous demande n'exige ni longues ni belles phrases. Deux mots suffisent.

Paris, ce 4 décembre 17**.

Réponse de la Marquise de Merteuil (écrite au bas de la même Lettre).

Hé bien ! la guerre.