Les belges aux jeux olympiques de Tokyo
Retour vers le blog

En route pour Tokyo ! TÉLÉSAT vous dit tout sur les Belges aux JO !

22-07-21 Ce qu'il faut savoir

La Belgique participe aux Jeux olympiques depuis 1900. Nous étions le pays organisateur des Jeux olympiques d’été de 1920 à Anvers. Depuis, les athlètes belges ont remporté 147 médailles lors des Jeux olympiques d'été et six médailles lors des Jeux olympiques d'hiver. Des chiffres qu’on espère évidemment voir évoluer à l’occasion des Jeux olympiques qui se dérouleront du 23 juillet au 8 août 2021 à Tokyo.

Les athlètes belges qui ont marqué les Jeux olympiques

Hubert Van Innis : le plus médaillé de l’histoire

OK, aux JO de 1920 à Anvers, au sortir de la guerre, peu de nations (29) étaient représentées, et beaucoup d’athlètes avaient hélas perdu la vie durant le conflit. Mais tout de même, le nombre de médailles récoltées par la Belgique aux Jeux d’Anvers reste impressionnant (36). Et sur ces 36, six sont récoltées par Hubert Van Innis. Aux Jeux de 1900 à Paris, cet archer en avait déjà récolté trois. Cela en fait le Belge le plus médaillé de l’histoire.

Axel Merckx : là où son père a échoué

La médaille olympique, c’est la seule qui manque à l’immense palmarès d’Eddy Merckx qui ne participa qu’une fois aux JO, à Tokyo, en 1964. Tout juste 40 ans plus tard, son fils Axel est au départ de la course olympique à Athènes. La course est indécise, mais Axel Merckx parvient à s’extraire du peloton et décroche la médaille de bronze !

Gaston Roelandts, la légende du cross

Avant les Kenyans et les Éthiopiens, il y a eu… les Belges ! La Belgique, avant la vague africaine dans la course de fond, était l’une des meilleures nations du cross. Et parmi les nombreux crossmen belges, il y avait Gaston Roelants. Illustrant cette domination belge, il remporte la médaille d’or du 3000 m steeple aux JO de Tokyo en 1964.

Justine Hénin : jeu, set et médaille d’or !

Personne n’attendait grand-chose de Justine Henin aux JO d’Athènes en 2004 : elle était fortement affaiblie par un cytomégalovirus. Mais on connaît la niaque de la Rochefortoise. Elle joue la demi-finale contre la Russe Anastasia Myskina et dans le troisième set, elle est menée 5-1. Elle livre alors une bataille d’anthologie et revient sur son adversaire. La finale (et la victoire) contre Mauresmo sera quasi une formalité.

Robert Van de Walle : la légende du judo

Le judoka belge a participé à cinq jeux olympiques. L’apothéose : en 1980 à Moscou, où il remporte l’or de haute lutte contre un judoka russe, dont il avait étudié le jeu durant deux ans, afin de pouvoir le surprendre au moment idoine.

Etienne Gailly : les derniers 400 mètres les plus longs de sa vie

Le 7 août 1948, le Belge Étienne Gailly fait son entrée seul dans le stade de Wembley. Il lui reste 400 m à parcourir après 2 h 30 d’effort. Mais d’un coup, l’épuisement envahit son corps et son poursuivant fait irruption dans le stade et il le dépasse ! Un deuxième rival apparaît et le dépasse aussi. Mais Gailly poursuit son effort. Sur la ligne d’arrivée, il s’effondre, hagard, dans les bras d’un soigneur. Il quitte le stade sur une civière, mais avec la médaille de bronze !

Fred Deburghgraeve : l’or au bout des doigts

L’or de Frederik Deburghgraeve aux JO d’Atlanta en 1996 a marqué la Belgique. Le titan à la tête rasée avait remporté le 100 mètres brasse en étant le grand favori.

Reiff, le dernier à battre Zátopek

Aux JO de 1948, Gaston Reiff doit affronter un redoutable Tchécoslovaque, Emil Zátopek. C’est d’ailleurs lui qui donne le rythme de la course. Mais Gaston tient la cadence. Et tente même à 3 500 mètres une échappée que Zátopek ne suit pas. Le Brainois accélère. Au terme d’un sprint acharné, et avec moins d’un mètre d’avance, le Belge décroche à 27 ans la première médaille d’or obtenue par un athlète belge.

Jean-Michel Saive : la médaille de la longévité

Sept. C’est le nombre d’Olympiades auxquelles a participé le pongiste Jean-Michel Saive. Mais sans remporter une seule médaille, sauf celle de la longévité olympique belge (ex aequo avec le tireur à la carabine François Lafortune).

Ivo Van Damme : le plus grand exploit des JO pour un Belge

À Montréal, il n’est pas favori, mais le jeune homme de 22 ans arrache tout d’abord l’argent au 800 mètres. Revenu comme un boulet de canon sur un Cubain légende des Jeux, il est même tout près de décrocher l’or. Il réédite l’exploit en 1500 mètres, où il pulvérise son record personnel, et frôle à nouveau la première place. Quelques mois plus tard, en décembre 1976, le grand athlète barbu perd la vie dans un accident de voiture.

Cet été, la Belgique enverra pas moins de 122 athlètes engagés dans 25 sports (dont 3 sports d’équipe) à Tokyo. Voir la liste complète des athlètes.